Collectif Au gré de la plume

En raison du contexte sanitaire, la présentation publique prévue le dimanche 18 octobre a dû être annulée. Afin de l'organiser dans les meilleures conditions et le meilleur confort possibles, elle est reportée à une date ultérieure que nous communiquerons dès que possible !

Cinq femmes et cinq hommes, nous étions dix à commencer notre parcours en septembre 2019. Nous n'avions pas de bâton de pèlerin pour nous aider à avancer, juste une plume. Pour certain·e·s, elle venait directement des oiseaux qu'elles et ils chérissent ; pour d'autres, elle était faite de métal ou de plastique ; pour la plupart, elle prenait la forme d'un clavier magique permettant de dessiner des lettres sur un écran. Cette plume nous a conduit·e·s sur une route que personne ne connaissait, sans même savoir où elle allait. Pour le plaisir de la rencontre et du partage. Au gré de la plume.

La plume s'est montrée légère quand elle se jouait des mots pour explorer nos rêves. Elle s'est révélée sérieuse lorsqu'elle approfondissait notre existence. Elle s'est émue dans son regard vers notre passé, notre présent et notre futur. Elle s'est recroquevillée, non sans difficulté, quand de petites bêtes l'ont confinée, l'espace d'un instant. Elle s'est réveillée libérée, malgré la distance qui séparait nos chemins contraints à s'éparpiller. Elle fut définitivement rassembleuse, ouvrant notre voie. Au gré de la plume.

Un premier parcours se termine. Désormais, ces femmes et ces hommes savent qu'elles et ils peuvent compter l'un·e sur l'autre, en toute simplicité, sans fioriture inutile. La plume nous a porté·e·s vers plus d'écoute et de bienveillance. Elle nous a permis d'explorer et de renforcer nos rêves et notre humanité. Elle nous a guidé·e·s vers le sens. Le sens de nos vies. Au gré de la plume.

 

Au gré de la plume,

Né à Grez-Doiceau,

Donne-nous la lune

Pour l'amour des mots

Notre flamme est forte

Brille de tous ses feux

Elle ouvre la porte

De nos cœurs joyeux

Pour le Collectif Au gré de la plume,

François-Marie Gerard