Se former à la création et à l'animation d'un Collectif d'écrits

La nouvelle formation à la création et à l'animation d'un Collectif d'écrits se donnera à Bruxelles

lundi 26 et mardi 27 janvier de 10h00 à 16h00 (accueil dès 9h30)

Formatrice: Isabelle De Vriendt, romaniste, pédagogue et fondatrice de ScriptaLinea

logo

Pour qui?

Cette formation s'adresse à tout-e citoyen-ne ayant des compétences d'animation ainsi qu'une pratique d'écriture, et qui souhaite développer un parcours se réclamant du projet Collectifs d'écrits.

Elle abordera en particulier l'inscription du projet dans une structure associative existante, avec une attention spécifique portée aux publics précarisés.


Avec quels objectifs?

- appréhender les spécificités du parcours d'écriture, notamment par une mise en situation;
 
- comprendre la place et le rôle que l'accompagnateur-trice prend dans le parcours d'écriture;
 
- s'interroger sur la participation des publics, en ce compris les publics précarisés;
 
- penser l'adaptation et les aménagements de la méthodologie selon le Collectif d'écrits, en particulier quand celui-ci s'inscrit dans une structure (association, bibliothèque...);
 
- se projeter dans les articulations et interactions entre l'accompagnateur-trice, les membres du Collectif d'écrits, ScriptaLinea et le réseau des Collectifs d'écrits.


Et quelle finalité?

Si le projet des Collectifs d'écrits est co-construit avec ses membres, il prévoit un cadre qui favorise la création d'un réseau international d'écritures littéraires et sociales.

Ce cadre suppose, de la part des membres d'un Collectif d'écrits et donc, a fortiori, de son accompagnateur-trice, d'adhérer à la Charte. Les personnes qui participent à la formation seront prêtes à s'inscrire dans le réseau des Collectifs d'écrits et à devenir membres de l'aisbl ScriptaLinea.


Comment s'inscrire?

Ecrire à info[at]collectifsdecrits.org avant le 20 décembre 2014

Participation aux frais: 50 € (lunch compris)

Gratuit pour les personnes sans-emploi et les allocataires sociaux

 

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Fonds d'Impulsion à la Politique des Immigrés et de la commune d'Ixelles